Omble chevalier

Omble chevalier

Omble chevalier. Comme tous les salmonidés, l’omble chevalier, lui aussi, se caractérise par un corps allongé, hydrodynamique. La tête forte se termine par une bouche largement fendue renfermant la dentition, tout comme la partie postérieure du vomer. Les nageoires sont disposées de la même façon comme chez la truite fario, seule la nageoire caudale se distingue par une forme beaucoup plus échancrée.
La coloration varie d’une souche à l’autre, mais dépend également de la profondeur à laquelle le poisson évolue. Le dos généralement vert sombre, contraste fortement avec les flancs gris, parsemés de points blancs, et ventre rouge orangé qui durant la période de reproduction devient rouge vif.

Habitat et mœurs

L’omble chevalier existe sous deux formes : forme migratrice anadrome qui vit dans les mers arctiques et forme sédentaire présente dans les lacs scandinaves, anglais, irlandais et écossais, mais aussi dans quelques lacs alpins où cette espèce existe depuis la dernière glaciation.
Habitant des grandes profondeurs, dépassant dans certains lacs les 100 m, l’omble apprécie les eaux oxygénées et très froides à fond rocheux ou de graviers. Poisson grégaire, il passe le plus clair de son temps à fond à l’exception de la période des grandes éclosions, aux mois de mai et juin, lorsqu’il monte volontiers à la surface, le plus souvent à la tombée de la nuit.

Régime alimentaire

Au stade d’alevin, l’omble se nourrit de plancton puis en grandissant de larves dont les chironomidés occupent une place très importante. Des vers, mollusques, escargots d’eau, crevettes d’eau douce… entrent également dans son menu. Les sujets prédateurs, se nourrissant d’alevins, se développent beaucoup plus rapidement.

Reproduction

L’omble atteint la maturité sexuelle à 3 ans pour les mâles et à 6 ans pour les femelles. La reproduction se déroule en général au mois de décembre, mais selon le milieu elle peut avoir lieu déjà fin septembre ou parfois très tard dans la saison, jusque en janvier. Les ombles quittent alors les grands fonds et recherchent les gravières situées à une profondeur d’environ 30 m.
Les femelles déposent de 3.000 à 4.000 ovules par kilo qui sont aussitôt fécondées par les mâles. Les œufs incubent longtemps, de 3 à 4 mois, en raison de la faible température de l’eau. Dans ces eaux pauvres que sont les lacs de haute montagne, la croissance des jeunes ombles est très lente.

Noms étrangers

Char, red char, arctic char (anglais) ; Seesalbling, Salbling, Ritter (allemand) ; salmerino, cavalliere (italien) ; röding (suédois) ; jezerska zlatovcica (croate).

Omble chevalier

Durée de vie : en moyenne 10 ans, jusqu’à 15 ans
Taille : en moyenne 40 cm, jusqu’à 80 cm
Poids : en moyenne 500 g, jusqu’à 7 kg

Partagez :

Laisser un commentaire